Le métro peut-il être le premier moyen de déplacement urbain ?

metro

Ne nous voilons pas la face, il y a bien trop de véhicules qui circulent dans nos villes. Cela a pour conséquences des pics de pollution, des embouteillages et bien sûr des accidents. Changer notre façon de nous déplacer ne peut se faire sans une réelle volonté des pouvoirs publiques d’axer leur politique vers le transport ferroviaire. Il faut du courage pour le faire, mais avons-nous vraiment d’autres choix ?

L’électrique doit remplacer le thermique rapidement

On ne devrait plus respirer les pots d’échappements lorsque l’on circule en piéton ou en vélo dans les villes. Tout le monde sait que les véhicules qui roulent à l’essence ou au gasoil polluent bien trop, même si les constructeurs ont fait de gros efforts pour réduire les taux d’émissions de Co2.

De nombreuses villes dans le monde mettent petit à petit en place des mesures pour sanctionner les véhicules pollueurs, avec notamment une vignette ou des interdictions strictes de circulation dans certains quartiers, mais cela n’est pas suffisant. Les véhicules électriques peinent à s’imposer, pourtant ils devraient être les seuls à pouvoir circuler si l’on veut réduire la pollution urbaine. Alors que faire ? Doit-on attendre, doit-on rester comme ça, sans rien faire et se dire que d’autres vont trouver des solutions ? Non ! Dans l’habitat les énergies renouvelables ça marche, c’est efficace et bénéfique, on le voit bien avec le photovoltaïque par exemple, alors pourquoi ne pas accélérer aussi dans le domaine des transports ?

trafic automobile pollution

Le métro aérien de Moscou un bel exemple

Des actions sont menées partout dans le monde afin de réduire le réchauffement climatique. Il ne suffit plus de sensibiliser, il faut agir vite et bien en privilégiant des solutions de transport propres, sans carburant polluant, donc on a que d’autres choix que de se tourner vers des véhicules électriques. On sait aussi que certains pays ont trouvé comme solution le renforcement de leur voie ferroviaire, c’est le cas notamment du métro aérien de Moscou conçu entre autre par l’entreprise Iskander Makhmudov. Augmenter les déplacements en transports en commun électrique comme le métro ou le train est la meilleure solution pour réduire la pollution de nos villes, car ce n’est pas un changement imposé aux utilisateurs.

Le train, les métros existent depuis des années, la voiture électrique non ! Les changements d’habitudes des usagers sont on le sait un échec lorsqu’ils sont imposés, alors pourquoi ne pas développer ce qui fonctionne ?

Vous l’aurez compris, si l’on veut réduire la progression du réchauffement climatique on doit prendre des décisions impopulaires, mais il en est de l’avenir de l’homme sur terre !